fbpx

Combien l’assurance maladie me verse-t-elle ?

Au cabinet du médecin

L’assurance maladie obligatoire rembourse généralement tous les traitements effectués par un médecin. Toutefois, le médecin traitant doit informer le patient de la prise en charge du service fourni.

En outre, les personnes agissant au nom d’un médecin peuvent fournir
(physiothérapie, soins infirmiers en ambulatoire (SPITEX) ou en maison de retraite, conseils nutritionnels, conseils sur le diabète, orthophonie, ergothérapie, neuropsychologie). Les examens (par exemple, analyses, radiographies) ordonnés par le médecin sont également remboursés. La psychothérapie est couverte sous certaines conditions. Si vous avez des doutes quant à la prise en charge d’un traitement médical par votre assurance maladie, demandez à votre médecin ou à votre caisse d’assurance maladie.

en médecine complémentaire

  • Acupuncture
  • La médecine anthroposophique
  • Thérapie médicinale de la médecine traditionnelle chinoise (MTC)
  • Homéopathie classique médicale
  • Phytotherapie

Les traitements susmentionnés sont couverts s’ils sont dispensés par un médecin ayant un titre de spécialiste et une formation complémentaire reconnue dans la discipline de médecine complémentaire correspondante.

A l’hôpital

Vous pouvez choisir parmi les hôpitaux qui figurent sur la liste des hôpitaux de votre canton de résidence ou de celui de votre canton d’implantation. Vous pouvez obtenir les listes d’hôpitaux auprès de votre caisse d’assurance maladie ou du service cantonal de la santé. Si vous souhaitez volontairement vous faire soigner dans un hôpital répertorié qui ne figure pas sur la liste des hôpitaux de votre canton de résidence, les frais de traitement et de séjour en division commune sont pris en charge au maximum à hauteur du montant qui aurait été payé pour le traitement en question dans un hôpital répertorié de votre canton de résidence.
dans un hôpital répertorié dans votre canton de résidence. Si, pour des raisons médicales (urgence, traitement spécial), le traitement doit être effectué dans un hôpital qui ne figure pas sur la liste des hôpitaux de votre canton de résidence, les frais de traitement et de séjour en division commune de cet hôpital sont entièrement pris en charge.

Les frais supplémentaires de traitement et de séjour en division privée ou semi-privée sont à votre charge ou couverts par une éventuelle assurance complémentaire.

Pour les médicaments

L’assurance maladie obligatoire couvre les coûts de tous les médicaments prescrits par un médecin et figurant sur la « liste des spécialités ». Actuellement, environ 2500 médicaments sont couverts par l’assurance, et la liste est constamment mise à jour. Les médicaments qui sont préparés de manière extemporanée (généralement en pharmacie) sont également remboursés si les ingrédients figurent sur la liste des médicaments à tarif. Les pharmaciens peuvent délivrer des médicaments génériques au lieu des médicaments originaux, à condition que les médecins ne prescrivent pas explicitement les médicaments originaux. Les médicaments génériques sont des « copies » des médicaments originaux de qualité égale. Ils contiennent les mêmes ingrédients actifs et sont généralement moins chers.

dans les mesures de prévention :

L’assurance maladie obligatoire prend en charge les coûts de diverses mesures qui servent à la prévention en matière de santé (prévention), telles que notamment

  • Diverses vaccinations selon les directives et recommandations du Plan de Vaccination Suisse.
    du Plan de Vaccination Suisse, par exemple :

    • Diverses vaccinations selon les directives et recommandations du Plan de Vaccination Suisse.
      du Plan de Vaccination Suisse, par exemple :
    • Vaccination contre l’hépatite B et pour les groupes à risque particulier contre l’hépatite A.
    • Vaccination contre la grippe chez les personnes âgées de 65 ans et plus et chez les personnes présentant un risque accru de grippe.
    • Vaccination contre la méningo-encéphalite estivale précoce (encéphalite à tiques).
    • Vaccination contre le cancer du col de l’utérus pour les filles et les jeunes femmes âgées de 11 à 27 ans et contre les autres cancers causés par les papillomavirus humains pour les garçons et les hommes âgés de 11 à 27 ans si la vaccination fait partie d’un programme de vaccination cantonal. Aucune franchise n’est demandée pour cette vaccination.
    • Les vaccinations spéciales de voyage et les services prophylactiques de médecine de voyage, par exemple la vaccination contre la fièvre jaune ou la prophylaxie du paludisme, ne sont pas pris en charge.
  • Huit examens pour surveiller l’état de santé et le développement normal des enfants d’âge préscolaire.
  • Examens de dépistage gynécologique (y compris les frottis de dépistage du cancer) : ils sont pris en charge tous les trois ans si deux contrôles annuels ont été effectués précédemment sans résultat ; sinon, selon les besoins.
  • Mammographie pour la détection du cancer du sein :
    • Mammographie numérique, IRM mammaire chez les femmes présentant un cancer du sein modéré ou grave. risque familial accru de cancer du sein ou avec un risque individuel comparable. le risque individuel.
    • Mammographie de dépistage tous les deux ans pour les femmes de plus de 50 ans.
      La mammographie de dépistage est disponible tous les deux ans pour les femmes de plus de 50 ans si l’examen est réalisé dans le cadre d’un programme cantonal ou régional qui répond à certaines exigences en matière d’assurance qualité. De tels programmes existent dans les cantons de Bâle-Ville, Berne, Fribourg, Genève, Grisons, Jura, Neuchâtel, Saint-Gall, Tessin, Thurgovie, Vaud et Valais (de plus amples informations peuvent être obtenues auprès du médecin traitant ou consultées sur Internet à l’adresse www.swisscancerscreening.ch). Aucune franchise n’est appliquée pour les mammographies de dépistage.
  • Dépistage du cancer du côlon pour les femmes et les hommes âgés de 50 à 69 ans. Examen de recherche de traces de sang dans les selles tous les 2 ans, y compris les analyses de laboratoire nécessaires, ou coloscopie tous les 10 ans. Si l’examen a lieu dans le cadre des programmes de dépistage précoce dans les cantons de Bâle-Ville, Fribourg, Genève, Grisons, Jura, Neuchâtel, Saint-Gall, Uri, Vaud, Valais ou dans le district administratif du Jura bernois, aucune franchise n’est perçue pour la prestation.

No More Posts